Actuellement

Agenda

::: Théâtre :::

::: Théâtre ::: Thé à la menthe ou t'es citron? :::
::: Du vendredi 29 avril 2016 au 8 mai 2016 ::: de 20h00 à 17h00 :::
Théâtre amateur
Par les Comores
De Danielle Navarro et Patrick Haudecoeur

Au Centre culturel
Les 29, 30, 1er, 6, 7 et 8 mai > à 20h les vendredis et samedis, à 15h les dimanches

Une troupe de comédiens répète une pièce de boulevard classique : on y trouve un cocu, un amant dans le placard et les habituels quiproquos qui en découlent. Mais rien n’est prêt. Quand arrive le grand soir, ça tourne au délire…

>> 40 ans des Comores : rétrospective !! (expo photos)


 
::: Théâtre ::: La Voyageuse :::
::: Vendredi 22 avril 2016 ::: de 20h30 à 22h30 :::
Il y a bien longtemps, une photo dans un journal m'avait marquée : une femme assez âgée qui posait fièrement à côté d'un cactus immense. Presqu'aussi grand qu'elle. Ce cactus, expliquait elle, était un cadeau qu'elle avait reçu de sa fille alors âgée de 8 ans, pour la fête des mères. À l'époque, le cactus mesurait à peine 5 cm. Cette femme n'expliquait cette transformation que par son amour et son attention quotidienne.
Il y a deux ans, ma fille m'a offert pour la fête des mères, un petit carnet recouvert d'un tissu vert à fleurs qu'elle avait conçu dans le plus grand secret à l'école. Par un poème, elle m'y invitait chaudement à y écrire mon prochain spectacle.
Luz est donc une espèce de cactus. C'est un spectacle qui parle d'une funambule qui fait ses premiers pas sur le fil de l'écriture, d'un enfant qui attend le retour de sa maman et puis surtout de ce lien vivace qui grandit et s'écrit au-delà de toute séparation, au-delà de toute absence.

Après Vy, Amadouce, À quelques pas d’elle… Michèle Nguyen nous invite à poursuivre des bouts de chemins ensemble, chemins de mots et de vie.


Texte et interprétation : Michèle Nguyen
Lumières : Morane Asloun

Un spectacle produit par le Collectif Travaux Publics, en coproduction avec La Maison du Conte de Chevilly-Larue, le Théâtre André Malraux de Chevilly-Larue et Les Théâtres Charenton – Saint-Maurice. Avec le soutien du padLOBA dans le cadre des Focus.
 
::: Théâtre ::: L'Héritier :::
::: Samedi 5 mars 2016 ::: de 20h30 à 22h30 :::
Par l’Atelier Théâtre-ados (17-19 ans)
Adaptation de « Mon bébé » de Maurice Hennequin
Mise en scène de Vincent Delré

Au début du 19e siècle, une bourgeoise américaine est prête à tous les subterfuges pour récupérer son mari, maladivement jaloux, parti à cause d’un mensonge de trop. Une comédie amusante et rythmée, alternant surprises et rebondissements.

 
::: Théâtre ::: L'Héritier :::
::: Vendredi 4 mars 2016 ::: de 20h30 à 22h30 :::
Par l’Atelier Théâtre-ados (17-19 ans)
Adaptation de « Mon bébé » de Maurice Hennequin
Mise en scène de Vincent Delré

Au début du 19e siècle, une bourgeoise américaine est prête à tous les subterfuges pour récupérer son mari, maladivement jaloux, parti à cause d’un mensonge de trop. Une comédie amusante et rythmée, alternant surprises et rebondissements.

 
::: Théâtre ::: L’Enfant Sauvage :::
::: Vendredi 26 février 2016 ::: 20h30 :::
L’Enfant Sauvage, c’est l’histoire d’une petite fille abandonnée, retrouvée un matin sur la place du Jeu de Balle, à Bruxelles. Retrouvée par un homme qui, bouleversé par cette rencontre, décide de l’accueillir et de s’engager dans une tortueuse machinerie administrative et judiciaire… Il raconte le lien qui se tisse entre lui et l’enfant. « Je sais pas si je dois le dire mais je savais pas qu’on mettait des gosses dans un home. Pour moi les homes c’est pour les vieux, les handicapés ou les fous. C’est pour quand y a personne qui en veut. Pas pour les gosses. Les gosses, y a tout le monde qui en veut. J’en connais même qui en ont pris en Chine parce qu’ils pouvaient pas en avoir ».
Inspirée par une expérience de 12 ans en tant que bénévole dans une institution d’enfants placés par le juge, Céline Delbecq, l’auteur, fait le pari (fou) d’aller au-delà du monologue théâtral : elle mise sur la possibilité de trouver 100 familles d’accueil.


Par la Cie de la Bête noire, de Céline Delbecq, avec Thierry Hellin
Production et diffusion : Audience/factory

Une production solidaire et collective : La Compagnie de la Bête Noire, le Centre Culturel Régional de Dinant, la Maison de la Culture de Tournai, Le Rideau de Bruxelles, l’Atelier 210, le Théâtre 140, la Maison culturelle d’Ath, et les centres culturels de Beauraing, Engis, Gembloux, Ottignies, du Brabant Wallon, et Audience/Factory | Avec l’aide du Centre des Ecritures Dramatiques Wallonie-Bruxelles, et du Théâtre Océan Nord, de La Roseraie, du Marni ainsi que des Centres culturels Jacques Franck, Riches Claires, St Ghislain, et du Festival Paroles d’Hommes | Avec le soutien la Chartreuse – Centre National des écritures du spectacle, Wallonie-Bruxelles Théâtre/ Danse, Bourse du Comité Mixte/Fédération Wallonie-Bruxelles Service de la Promotion des Lettres du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de Wallonie Bruxelles, du Théâtre des Doms, de la Manufacture/Avignon et de la Fondation Lippens.
 
::: Théâtre ::: Loin de Linden :::
::: Mardi 23 février 2016 ::: de 20h30 à 23h55 :::
Sur scène, un homme convoque ses deux grands-mères. Eugénie, flamande et fille du garde-chasse, et Clairette, francophone et cosmopolite, dont le père était général. Leurs destins se sont croisés au Château de Linden un jour de l’hiver 1960, lorsque leurs enfants ont décidé de se marier. Le narrateur, petit-fils de l’une et de l’autre, s’interroge sur le moment de leur rencontre et sur le silence qui a régné entre elles. Qu’est-ce qui a empêché les deux femmes de se parler ?
Loin de Linden nous plonge dans l’histoire de la Belgique des années 60, les guerres, les conflits linguistiques. La pièce, délicate et passionnante, nous rappelle la vie telle qu’elle était il y a deux générations. Un dialogue émouvant, non sans humour, entre deux femmes que tout séparait.

"Loin de Linden" de Veronika Mabardi, mise en scène de Giuseppe Lonobile. Avec Valérie Bauchu, Véronique Dumont et Giuseppe Lonobile. Une coproduction de l'Atis Théâtre, du manège.mons et du Rideau de Bruxelles. Le texte est édité aux éditions Lansman.
 
::: Théâtre, Jeune public ::: Dernier délice :::
::: Samedi 30 janvier 2016 ::: de 14h30 à 16h00 :::
Co-production Art/e – Ateliers de la Colline - pour tous à partir de 9 ans.

Hervé et Tobias sont sur les routes depuis longtemps. Leur voyage a commencé alors qu’ils étaient envoyés par leur bon Roi pour recruter la main d’œuvre nécessaire au développement des entreprises nationales de fabrication de la frite liégeoise. Mais en cours de route, c’est le renversement ! Sous la pression de la mondialisation, la croissance économique devient ce qui guide la production. On a abandonné l’artisanat au profit de l’industrialisation, interdit la production traditionnelle pour mieux répondre aux attentes du marché international.

C’est ainsi que nos personnages sans ressource et contraints d’abandonner tout ce qui les définit, se retrouvent dans une situation précaire après plusieurs mois d’exil. Alors, lorsqu’on leur prête une salle, ils vont à la rencontre des gens pour partager leur histoire et pourquoi pas, trouver un logement, un abri, un soutien, une marque d’affection… Et un bout de terrain pour planter leur dernier délice.
 
::: Théâtre ::: M’appelle Mohamed Ali :::
::: Samedi 19 décembre 2015 ::: 20h30 :::
A partir de la vie de Mohamed Ali, l’acteur Etienne Minoungou et l’auteur Dieudonné Niangouna nous plongent la réalité africaine. Les victoires et les défaites, la résistance, la question de l’identité. Ils en appellent à Mohamed Ali, le boxeur du siècle, pour repenser une Afrique moderne dont les défis à relever sont quotidiens.
Minoungou incarne Ali. La ressemblance physique est forte. Il fait des allers-retours entre la vie du boxeur et celle de deux hommes de culture en Afrique. Trois hommes noirs partageant un engagement artistique, sportif et politique, qui vont ainsi au combat.
Le spectacle donne à réfléchir sur la collectivité, la combativité et le franchissement des limites. Etre Africain et en porter l’identité fièrement, comme on porterait un drapeau.


Théâtre, seul en scène
Avec Etienne Minoungou, texte de Dieudonné Niangouna, mise en scène de Jean Baptiste Hamado Tiemtoré
Une coproduction Compagnie Falinga / Théâtre le Public / les Récréâtrales / La Charge du Rhinocéros

 
::: Théâtre ::: Fais-moi plaisir ! :::
::: Du vendredi 4 décembre 2015 au 6 décembre 2015 ::: 0h00 :::
Par Les Comores, théâtre amateur

Paulo est célibataire, mais habite à l’occasion avec Julie. Celle-ci, reporter d’un journal régional refuse le mariage par souci de liberté. Lui, est agent dans une agence de pub. Ils s’aiment mais Paulo aimerait « légaliser » la situation. Julie part pour quelques jours en reportage ? C’est le moment que choisit Edgar, un bon copain, pour venir lui demander un service embarrassant…
 
::: Théâtre ::: Fais-moi plaisir ! :::
::: Du vendredi 27 novembre 2015 au 29 novembre 2015 ::: 0h00 :::
Par Les Comores, théâtre amateur

Paulo est célibataire, mais habite à l’occasion avec Julie. Celle-ci, reporter d’un journal régional refuse le mariage par souci de liberté. Lui, est agent dans une agence de pub. Ils s’aiment mais Paulo aimerait « légaliser » la situation. Julie part pour quelques jours en reportage ? C’est le moment que choisit Edgar, un bon copain, pour venir lui demander un service embarrassant…